Il pleut et j’aime ça

Ma chambre sur Divisadero va me manquer : la jolie coiffeuse en rotin, les murs verts-amande, l’immense fenêtre à trois pans, typique de San Francisco… Lorsqu’il fait complètement nuit, les éclairages de la rue filtrent à travers mes rideaux, orangés, verts et bleus. Je m’endors dans un aquarium de lumières douces.
Il pleut ce soir. J’aime me laisser bercer par le son de la pluie. Il y a des boîtes en carton partout dans ma chambre, c’est un vrai chantier. Mes sentiments aussi sont en chantier. K. me manque. Il travaille sur son film ce soir. Déménager est épuisant.
Mais pour le moment, il pleut et j’aime ça.

1 commentaire à “Il pleut et j’aime ça”


  1. 0 sijeveux 29 jan 2010 à 14:04

    Tu dois être ENCORE PLUS dans les cartons ! Je suppose que le grand déménagement officiel, c’est pour ce week-end.

Laisser un commentaire



naturolife |
greengreen |
sans détour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'Antre du Docteur Faust
| nous...
| kryslaro