Cinéma et galère

Aujourd’hui, K. a obtenu un stage à la San Francisco Film Society. Il va s’occuper de l’allocation des bourses et subventions aux jeunes réalisateurs de la Baie. Quant à moi, j’ai un nouveau client dont je vais être le comptable/consultant. Il s’agit d’une société à but non lucratif (nonprofit corp) qui initie au septième art des adolescents défavorisés. Ils apprennent à écrire et tourner de petits films pour raconter leur histoire, des histoires. La société a aussi sa propre compagnie de production. Ce sont des gens passionnés et j’ai hâte de travailler avec eux.

Je reçois ma première paie la semaine prochaine, environ $1300. Le chèque couvrira tout juste notre loyer. En attendant, il y a $27 sur mon compte, et K. a probablement moins encore. J’ai dû payer sa facture de téléphone avec ma carte de crédit. Son stage n’est pas payé donc il va devoir trouver un travail à temps partiel si on veut s’en sortir ce semestre.

0 commentaire à “Cinéma et galère”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



naturolife |
greengreen |
sans détour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'Antre du Docteur Faust
| nous...
| kryslaro