Colorless green ideas sleep furiously

« Colorless green ideas sleep furiously » est une phrase du linguiste Noam Chomsky. Elle se traduit, mot à mot : « les idées vertes incolores dorment furieusement. » Chomsky explique que bien que cette phrase ait une syntaxe correcte, elle ne veut rien dire.
La phrase est devenue si célèbre que de nombreux poètes se sont essayés à l’expliquer métaphoriquement, ou à la placer dans un contexte qui lui donnerait du sens.

Par exemple, « idées vertes » pourrait évoquer des idées dans leur enfance ; nouvelles ou peu développées. « Incolores » ferait alors référence à leur manque d’originalité.
Quant à « dorment furieusement », ce pourrait être une façon de dire que ces idées attendent d’être considérées, mises en application, et que cette attente est faite de colère et de frustration.

Au sens figuré, la phrase de Chomsky se présente donc comme une remarque politique. Et cependant, il n’avait d’autre intention en l’écrivant que de produire une absurdité. Je me demande si une syntaxe correcte suffit, seule, à engendrer du sens?

Non. Le sens ne vient pas de la syntaxe, mais de la capacité poétique de l’esprit humain. J’ai lu quelque part, lorsque j’étais au lycée, que la poésie naît des images et des métaphores. La phrase de Chomsky n’a de sens que pour les esprits poètes ; ceux qui savent s’élever au delà du sens littéral des mots.

J’ai trouvé un petit texte d’un étudiant de Stanford, dans lequels la phrase « colorless green ideas sleep furiously » trouve un sens poétique:

It can only be the thought of verdure to come, which prompts us in the autumn to buy these dormant white lumps of vegetable matter covered by a brown papery skin, and lovingly to plant them and care for them. It is a marvel to me that under this cover they are labouring unseen at such a rate within to give us the sudden awesome beauty of spring flowering bulbs. While winter reigns the earth reposes but these colourless green ideas sleep furiously.

Cet article n’a pas vraiment de rapport avec le reste de mon blog, mais cette phrase m’a plu et me trottait dans la tête depuis quelques jours… Alors voilà!

2 commentaires à “Colorless green ideas sleep furiously”


  1. 0 Christina 14 fév 2010 à 4:33

    Euh… il est 4h29 (heure européenne), alors je vais pas m’essayer. Et puis Chomsky, il me rappelle un peu trop les cours de linguistique de la fac, et ça, bof. Quand on prépare une maitrise en littérature française, dans la fac où j’ai étudié, on est obligé de faire deux ans de linguistique.

    Bon, il est 4h32, ça fait 2 minutes que je devrais être en train de ranger mon appart’ et préparer ma valise. Je ne pars que vers 9h, mais y a du boulot… Je déteste revenir de vacances dans un appart’ en désordre. J’avais tout le samedi pour le faire, mais pourquoi faire un samedi ce qu’on peut faire un dimanche matin à 4h30 ??

    Bonne semaine !

  2. 1 robes 8 avr 2010 à 19:42

    bonjour
    je trouve que ton blog est sympa, continue sur cette voie. si tu cherches une robe de soirée ou des
    chaussures, viens faire un tour chez soohie :)

Laisser un commentaire



naturolife |
greengreen |
sans détour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'Antre du Docteur Faust
| nous...
| kryslaro