Archives pour mars 2010



Vite fait…

Bon alors… Je me suis fabriqué un coussin pieuvre pour 20$ au lieu d’acheter l’original. Je n’ai pas trouvé le lin que je voulais dans la couleur que je voulais, et j’ai dû improviser le motif au marqueur car il y a trop de petits motifs pour faire un pochoir ou le peindre. Aussi, je n’ai pas de machine à coudre donc j’ai passé 2 heures à loucher sur mon aiguille.

Résultat :
1. le remplissage en noir n’est pas uniforme,
2. le motif est trop grand,
3. le coussin est trop grand.

Mais :
1. je me suis beaucoup amusée,
2. ça m’a passé l’envie d’acheter l’original,
3. K______ me regarde avec respect parce je sais dessiner et je devrais m’occuper de l’art direction de son prochain film.
4. ma maman chérie qui habite loin est fière parce que j’ai fait des économies.

Des photos plus bas :
Poursuivre la lecture ‘Vite fait…’

Je le veux !

8844.jpg

Je rêve de ce coussin pieuvre que j’ai vu dans une boutique d’Union Street cet après-midi. Malheureusement il coûte 195 dollars. Quand est-ce que je pourrai me payer ça, moi?

Promenade sur la Marina

Il faisait si beau cet après-midi que K______ et moi sommes allés nous promener sur la Marina, au nord de la ville. La Marina est le quartier le plus riche et snob de San Francisco. C’est là que vivent et s’affichent les blonds Californiens, avec leurs sacs Vuitton pour les dames et leurs polos Ralph Lauren pour les hommes. C’est le coin le plus Los Angeles de San Francisco. On y admire une succession de maisons d’architectes, certaines avec des murs de verre, des cerf-volants dans le ciel, et le Golden Gate Bridge à l’horizon.

À l’extrémité de la Marina, après le Yacht-club, un petit bras de terre s’étire et s’enroule sur la mer, nous conduit au Wave Organ. Le Wave Organ (l’orgue à vagues) est une des merveilles inconnues de San Francisco. Il s’agit d’une sorte d’amphithéâtre marin duquel surgissent de grands tubes de béton, comme des olifants, qui font écho au son des vagues.

marina2.jpg
Poursuivre la lecture ‘Promenade sur la Marina’

Good morning ~

Image de prévisualisation YouTube

Mike Deni du groupe Geographer, et Kacey Johansing chantent Wake With Me.
Vera Gogh s’émerveille et s’ennuie allongée sur le parquet de leur appartement parisien. Un petit clip maladroit et poétique.

Sur le chemin du travail

shotwell.jpg Poursuivre la lecture ‘Sur le chemin du travail’

De bonnes choses

Hello ! Je suis de très bonne humeur ce soir. À la fin de la journée de travail, mon patron m’a montré un document signé par la Chief Executive Officer : une augmentation de salaire ! Il a négocié ça dans mon dos pour me faire une surprise. Je passe de 20$ à 25$ de l’heure à partir du premier avril. Ça n’est vraiment qu’une augmentation de 15$ à 18$ (mon patron garde environ 30%) mais ça représente 150$ de plus tous les mois et j’en ai besoin !

J’ai aussi décidé de chercher du travail à temps partiel de mon côté, car je n’ai pas de client le mardi après-midi et le vendredi. J’ai répondu à 3 annonces sur Craigslist ce soir : deux postes de comptabilité et un job de finances/ mathématiques. J’ai mis à jour mon C.V. – avec tous mes diplômes et mon apartenance à la société d’honneur Beta Gamma Sigma – et j’ai écrit 3 jolies lettres (revues par K.) censées montrer combien je suis intelligente, dynamique, sérieuse, compétente… et vraiment très cool aussi (!)
Dans une des lettres, je demande un salaire entre $30 et $40 par heure. Ha Ha Ha.
Je me demande si je recevrai des réponses.

J’ai l’impression que je suis devenue meilleure à ça en anglais qu’en français. Ça me fait un pincement au coeur. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles je tiens ce blog. Je n’ai que rarement l’occasion de parler en français, alors je veux écrire, pour ne pas oublier.

À part ça, K______ est le plus heureux du monde. On s’est acheté un moulin à café et une cafetière à piston (on dit French press en anglais) et ça fait du super café apparemment. K. se promène dans l’appart avec sa tasse et s’exclame, lorsque je m’y attends le moins :

Great coffee, baby!

C’est bon signe.

Catastrophes naturelles (réelles ou rêvées)

J’ai rêvé qu’il y avait un tremblement de terre, la nuit dernière. Dans mon rêve, j’étais réveillée en pleine nuit par une secousse. Je restais dans mon lit, terrifiée, priant pour que cela se calme, mais le désastre était sans fin. En face de moi, sur le mur, une sorte de cadran affichait la magnitude du séisme. Elle ne cessait de croître, passant de 5 à 6, puis à 7. Les portent battaient, les objets dans ma chambre s’entrechoquaient, mais tout était étrangement silencieux – comme dans un rêve – et l’appartement tenait bon.

Retour au calme.

À côté de moi, K______ dormait comme un bébé. Je l’ai réveillé pour lui dire, soulagée : « Je crois que nous venons de survivre au Big One« . Et à ce moment, le cauchemar devenait un rêve.
Si je survis au Big One, ça veut dire que je n’ai plus à avoir peur.

Le Big One, c’est le monstre souterrain de la psyché san franciscaine. C’est cet énorme tremblement de terre à venir, que tout le monde prétend ignorer, mais que chacun redoute.

Ce soir, en rentrant du travail, il s’est mis à grêler. Je n’avais encore jamais vu de grêle à San Francisco. C’est drôle, il ne faisait même pas froid. Là d’où je viens, dans le sud de la France, les grêlons atteignent parfois la taille de grosses billes (des oeufs de pigeons disait mon grand-père). Et si c’était pareil ici? Je me suis mise à courir, en faisant attention à ne pas glisser, et tout en courant, je voyais le goudron se blanchir et les grêlons grossir sous mes pieds. Alors que je traversais la rue au bas de mon appartement, la route et le trottoir étaient tapissés de petites billes glacées.

J’ai monté les escaliers deux à deux, et ouvert la porte de mon appartement pour me retrouver nez à nez avec K______ et son ami D__.
Ils sont venus m’accueillir? Comme c’est gentil.
Mais je leur ai trouvé un air bizarre.

Je crois qu’ils fumaient des joints en cachette sur l’escalier de secours à l’arrière de l’appartement. En contemplant le ciel orageux.

Happy Hours

Happy Hours à Palomino sur l’embarcadère, avec mes amis et collègues de Maîtrise. La terrasse offre une jolie vue de nuit sur le Bay Bridge enguirlandé.

Cranberry Mojito : 4$
Cabernet sauvignon : 4$
Pizza : 5$

Beaucoup d’alcool et de ragots, d’éclats de rires.
Quelques cigarettes, deux prénoms oubliés.
Plusieurs cas de driving under the influence.

dsc00079.jpg

Goélands

J’ai reçu ma deuxième paie aujourd’hui : 1783 dollars, soit 1474 dollars after tax.
Au bureau, on entendait un bruit étrange, comme une plainte répétée venant de l’extérieur. Quelqu’un était-il malade dans la rue ?
Puis j’ai levé les yeux au ciel et j’ai vu, à travers la fenêtre du toit… une nichée de goélands en train de se la raconter.

J’oublie toujours que San Francisco est près de l’Océan.

Quelques Photos

Voici quelques photos, maintenant que nous sommes bien installés.

Notre salon :

livingroom3.jpg
livingroom2.jpg
livingroom31.jpg
Sur cette photo on aperçoit notre chambre. La porte à gauche est notre porte d’entrée. La télé fait face au sofa.

Notre cuisine :

cuisine.jpg
cuisine2.jpg

Avec l’horrible carrelage dont je vous ai parlé. Les tabourets sont des tabourets Ikea que je me suis amusée à peindre.

Notre minuscule salle-de-bain :

bathroom.jpg
Si petite qu’il est impossible d’y prendre des photos. La douche est off-screen à gauche.

Et la chambre :

chambre.jpg

Mon dernier projet est d’en repeindre les murs pour lui donner plus de caractère. Je pense à repeindre tout en blanc, sauf un mur et l’intérieur du placard, en un gris tirant vers le mauve foncé. Ça ira bien avec mon immense photo du sol lunaire.

Voilà ! Si vous avez des idées ou des conseils déco, n’hésitez pas à partager.

123


naturolife |
greengreen |
sans détour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'Antre du Docteur Faust
| nous...
| kryslaro