Archives pour la catégorie Acte Premier

Post Scriptum:

Il est 22H22, mon heure préférée de la journée.

Enfin!

Demain est le grand jour! À 11H00, K______ et moi commençons à charger mes meubles et mes affaires dans la camionnette de J__, son ami. À 12H30, nous avons rendez-vous à l’appartement avec la propriétaire, pour passer en revue les lieux et recevoir les clés. Puis nous irons chez K______, chercher ses affaires, et passerons le reste de la journée à ouvrir les boîtes, mettre de l’ordre dans le désordre, et à courir partout comme chez le serrurier ou à la laverie et je ne sais où.

Voici quelques photos de la chambre que je quitte. Ce sont de vieilles photos faites avec mon téléphone. On ne voit pas mon lit (tout noir), ni l’immense photo encadrée de Buzz Aldrin marchant sur la Lune. On ne voit pas non plus Billie Holliday et la repro de Bonnard, Table Set in a Garden.

Mais on voit bien: mon garde-robe, Sixtine (la fougère) qui se cache derrière la lampe. On aperçoit même Horatio, le petit cactus, sur la coiffeuse.

room1.jpg

Et ici, sur la petite table de bois, Théodore est à gauche et Franklin à droite. Au milieu, le beau tournesol que K. m’avait offert. J’adore les tournesols! Mais c’est tellement triste de les voir faner après une semaine…

room2.jpg

Depuis hier, tout est vide. Il n’y a plus rien ni sur la table, ni sur la coiffeuse, et je vois le fond du placard. Les boîtes empilées ont atteint des hauteurs menaçantes!!

Je ne sais pas si j’aurai accès à internet immédiatement après mon déménagement. Peut-être saurai-je convaincre les voisins (deux jeunes Mexicains en coloc) de partager leur connexion avec nous? Je ferai mon possible pour être de retour au plus tôt.

En fait, je profiterai de ces quelques jours d’absence pour commencer mon régime. Je ne tiens pas particulièrement à assaillir ce blog de considérations caloriques, bien que cela me trotte dans la tête… Comme je le mentionnais dans un article précédent (ou pas), je fais en ce moment 125 livres (soit presque 57kg) pour 1m63. J’aimerais ne peser que 117 livres (53kg), et je veux profiter de l’élan que me donne le déménagement pour me secouer!

Quelques idées:
- Ne plus être triste le soir, maintenant que je vais vivre avec K______.
- Ne plus angoisser pour l’avenir: j’ai tous mes diplômes et un travail qui me plaît.
- Boire davantage, surtout le matin au réveil.
- Ne plus manger au restaurant (ça tombe bien, on a besoin d’économiser).
- Trouver un club de gym dans le quartier. Et y aller.
- Et tricoter (maintenant que je sais) au lieu de grignoter lorsque je m’ennuie!

Voilà. Je veux me sentir légère avant l’arrivée du Printemps!

Bon déménagement.
À très très très bientôt!

Lost in Translation

Oui, il fallait bien un titre comme celui-ci: je déménage dimanche matin. C’est un peu dérangeant de n’être déjà plus là où l’on est, mais pas encore là où on va. Il y a des boîtes partout dans ma chambre, qui n’est plus ma chambre que pour deux nuits. C’est G., un ami de K. qui emménage à ma place.

Il me reste encore quelques boîtes à faire, pour mes vêtements, mes serviettes de bain et produits de beauté, mes ustensiles de cuisine, et mes 5 plantes vertes:
- Théodore la plante grasse,
- Franklin la plante vierge,
- Sixtine la fougère (la seule fille),
- Gérald l’autre fougère,
- et Horatio le cactus.

Mon travail me plaît. J’avais rendez-vous avec des clients cet après-midi; la première fois que je rencontre des clients sans la supervision de mon patron. Je leur en ai mis plein la vue avec mes financial statements, return-on-investment et autres customer price-elasticity et corporate loan agreements. À un moment, mon esprit s’égare et je me vois, confiante, en train de parler à ces gens, de les conseiller. Je me rends compte de combien mon MBA m’a servi et transformée.

Nous avons aussi parlé de la vie à San Francisco. La plupart des gens qui vivent à San Francisco n’y sont pas nés, alors on se raconte d’où l’on vient, pourquoi on est venu, combien de temps on a vécu ici… Je suis du Sud de la France, lui vient de Hawaii, elle de Corée.

Dans le centre commercial où nous déjeunons il y a une pluie d’eau artificielle, comme une cascade de rosée, qui tombe dans un petit lac encerclé de plantes. Je me demande si les enfants y courent patauger dès que leurs parents tournent le dos un instant… et en reviennent tout trempés, fiers et honteux.

En rentrant « chez moi » ce soir, j’ai acheté un pot de glace au chocolat et aux chamallows. Petite déprime. Je n’aime pas déménager. J’aime le résultat des déménagements – un endroit nouveau, un endroit meilleur – mais déménager est toujours épuisant, physiquement comme psychologiquement.
Je jette le pot de glace à moitié plein dans la poubelle de ma chambre.

Tout va bien se passer.
J’ai hâte.

Cinéma et galère

Aujourd’hui, K. a obtenu un stage à la San Francisco Film Society. Il va s’occuper de l’allocation des bourses et subventions aux jeunes réalisateurs de la Baie. Quant à moi, j’ai un nouveau client dont je vais être le comptable/consultant. Il s’agit d’une société à but non lucratif (nonprofit corp) qui initie au septième art des adolescents défavorisés. Ils apprennent à écrire et tourner de petits films pour raconter leur histoire, des histoires. La société a aussi sa propre compagnie de production. Ce sont des gens passionnés et j’ai hâte de travailler avec eux.

Je reçois ma première paie la semaine prochaine, environ $1300. Le chèque couvrira tout juste notre loyer. En attendant, il y a $27 sur mon compte, et K. a probablement moins encore. J’ai dû payer sa facture de téléphone avec ma carte de crédit. Son stage n’est pas payé donc il va devoir trouver un travail à temps partiel si on veut s’en sortir ce semestre.

Hot List #1

1. Me réveiller auprès de K. tous les matins.
Il est tout chaud, il sent bon, et il ne se plaint jamais lorsque je tourne toute la nuit, ou que je le réveille, le matin, parce que c’est déjà 9 heures et que je m’ennuie.

2. Aller au Ballet de San Francisco.
Je ne suis jamais allée à l’Opéra ni au Ballet de ma vie, et cette année j’ai envie de faire le premier pas. L’Opéra et le Ballet de San Francisco partagent le même bâtiment, le War Memorial Opera House. Le semestre dernier, j’ai écrit un rapport de gestion stratégique sur l’Opéra de San Francisco (J’ai eu un A). Tout cela sans jamais avoir assisté à une représentation. Mais je me suis promenée dans les locaux, et maintenant je rêve de m’asseoir dans les balcons pour admirer les petits rats. Je veux faire partie de ce monde moi aussi, partager cette culture.

3. Tricoter.
Je veux tricoter des écharpes pour tous mes amis et ma famille, passer des heures à flâner à Urban Knitting, au milieux de centaines de pelotes de couleur… Je veux aussi apprendre le crocher et faire des animaux en peluche pour les enfants avec lesquels je travaille.

4. Habiter au dessus d’un tattoo shop.
Mon nouvel appartement se trouve au dessus d’un atelier de tatouage. Tout le monde a des tattoos à San Francisco, c’en est presque banal. À ce propos, il faudra que j’écrive un article pour raconter ce que j’ai vu, les beaux tatouages et ceux qui font peur. Je n’ai aucun tatouage et je me suis toujours dit que je n’en ferai jamais. Je n’aime pas l’idée d’avoir quelque chose d’immuable sur mon corps, alors que je change/évolue en permanence. And yet… l’idée de passer tous les jours devant l’atelier du rez-de-chaussée me fait frémir discrètement.

5. Perdre 7 livres, de 124 à 117…
…avant le printemps et avant l’été. Il va falloir que je trouve une gym pas loin de mon nouvel appartement!

6. L’approche du printemps.
Pour aller pique-niquer dans Dolores Park, et partir en road trip avec K. sur la côte Ouest.

7. Prendre le bus 22 tous les jeudis.
Le 22 est un des bus les plus désagréables de San Francisco; il est toujours plein à craquer et s’arrête sur 16th et Mission, où la cargaison de crack-heads et autres tordus se renouvelle. C’est le bus que je prends du lundi au mercredi pour aller travailler. Mais d’ici quelques jours, je pourrai aller travailler à pieds. Je ne prendrai plus le 22 que pour mon client du jeudi, et sur un tout autre segment de la ligne. Désormais, le 22 traverse Portrero Hill. Je n’avais jamais mis les pieds à Portrero Hill il y a quelques jours, et c’est la plus belle découverte que j’ai faite depuis des mois. C’est un très beau quartier résidentiel, avec plein de petites boutiques chics, et une vue saisissante sur les immeubles du centre ville.

8. 22H22
Ma minute préférée de la journée. Je fais un voeu dès que je la remarque. Je suis triste de penser que K. ne la voit pas… Le format horaire américain est différent, et 10:22 ne fait rêver personne. K. fait ses voeux à 11:11, soit 23H11, une différence culturelle majeure!

Il pleut et j’aime ça

Ma chambre sur Divisadero va me manquer : la jolie coiffeuse en rotin, les murs verts-amande, l’immense fenêtre à trois pans, typique de San Francisco… Lorsqu’il fait complètement nuit, les éclairages de la rue filtrent à travers mes rideaux, orangés, verts et bleus. Je m’endors dans un aquarium de lumières douces.
Il pleut ce soir. J’aime me laisser bercer par le son de la pluie. Il y a des boîtes en carton partout dans ma chambre, c’est un vrai chantier. Mes sentiments aussi sont en chantier. K. me manque. Il travaille sur son film ce soir. Déménager est épuisant.
Mais pour le moment, il pleut et j’aime ça.

Premier Acte ! (Présentations)

Je m’apelle Phèdre, comme l’héroïne de Racine, j’ai 25 ans, et je viens de finir ma Maîtrise à l’Université d’Etat de San Francisco. J’habite à San Francisco depuis 2 ans et demi, mais je rentre en France aussi souvent que possible, c’est à dire rarement.
1. parce que je suis fauchée,
2. parce que je n’aime pas prendre l’avion,
3. parce que mon fiancé, K., est Américain.

Depuis que j’ai reçu ma Maîtrise, j’ai trouvé un job de comptabilité / services financiers dans le Mission. C’est un (des) quartier(s) cool(s) de San Francisco. C’est super mal payé (15$ de l’heure) et je n’ai pas beaucoup d’heures, mais je pense que cela évoluera dans les mois à venir. Mon fiancé et moi allons nous installer ensemble dans 6 jours, à la fin du mois de Janvier. Nous avons trouvé un appartement sur Folsom et 14th (vous pouvez chercher sur une carte de la ville), juste entre le Mission et le centre ville (Downtown). Le loyer est 1250$ par mois.

Pour le moment, j’habite toujours avec mes colocataires sur Divisadero et Hayes. Ils sont 4:
- P. et K. sont en train de divorcer,
- leur fils D. a deux ans,
- A. est enfermée dans sa chambre, dans un perpétuel conference call.
- Il y a aussi deux chats, F. et T.
Divisadero est une rue très bruyante – une voiture de police passe à l’instant. Je compte, à rebours, les jours qui me séparent de février.

J’ai eu envie de tenir un journal (ennui) et de le partager (exhibitionnisme). Je suis à un point de ma vie où les changements, et les défis, sont nombreux, mais je suis très optimiste, peut-être parce que je suis amoureuse…
Certainement.

Il y a, à San Francisco, un night-club bizarre sur la façade duquel on peut lire:

{Love will solve all your problems…

Et au dessous, écrit à l’envers, comme un reflet maudit:

…Love will only let you down}

Voici une photo de l’établissement:

Que dire d’autre? Je suis brune aux yeux marrons, je mesure 1m63, et j’aime la Lune. Récemment, aussi, j’apprends à tricoter.

Bonjour~ Bonne nuit*

Phèdre



naturolife |
greengreen |
sans détour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'Antre du Docteur Faust
| nous...
| kryslaro