Archives pour la catégorie Films

Opacité

Aujourd’hui nous sommes le 20 avril. Plus que 10 jours à tenir avec zéro dollars sur mon compte. Je commence à devenir plus intime avec ma carte de crédit. Je l’emporte avec moi, elle me fait des avances, je les accepte, je les repaie, parfois pas…

K______ finit de monter son court-métrage. C’est une adaptation moderne de Shakespeare, dans laquelle Hamlet, Prince du Danemark, abat un arbre dans la forêt san franciscaine, se consruit une batte de baseball sur un tour de menuisier, puis la grave, avec une loupe, de quatre lettres fatidiques : THUS. Il part ensuite à la recherche de Laërte dans l’intention de lui exploser le crâne. Le tout sur fond de relation dysfonctionnelle entre Hamlet et Ophélie, qui, esseulée, se réfugie dans les tâches domestiques et se bourre d’antidépressants avant de mourir de tristesse dans son jacuzzi. Le film est très esthétique et un peu violent, en noir et blanc.
K______ doit finir de l’éditer avant 16 heures pour le donner à un des ses profs, un spécialiste du son.
Je l’entends insulter son programme de montage.

Il pleut dehors.
J’ai un entretien d’embauche aujourd’hui.

J’ai besoin de vacances. À Napa? À San-Diego? N’importe où.

On tourne !

Mon appartement est un studio de cinéma ce soir.
Prends garde mon amour, il se peut que je te poignarde !

stab2.jpg

Sept péchés

Hier, K______ m’a emmené dans une soirée très particulière : chacun des invités devait tirer un petit papier sur lequel était inscrit une ligne d’instructions. La ligne constituait une description romancée d’un des sept péchés capitaux.
Ce soir là, chacun devait se comporter en accord avec son vice : la paresse, l’orgueil, la gourmandise, la luxure, l’avarice, la colère et l’envie.

K______ et ses amis cinéastes filmaient la soirée dans l’idée d’en faire un petit film expérimental. Lumière tamisée, musique, trois caméras.

La seule scène écrite de ce court-métrage est l’entrée en scène d’une jeune fille, A__, dont j’ai parlé dans un message précédant. Elle s’assoit parmi les convives et se met à chanter, libérant chacun de son mal en suscitant la plus sincère contemplation. La soirée devait s’achever dans l’unité, comme après une catharsis.

Il est difficile de dire quel sera le résultat mais on a passé un très bonne soirée. D’autres personnes se sont mises à chanter, après ça, dont notre ami J_____, d’habitude très timide, qui nous a beaucoup surpris sur How to disappear completely de Radiohead.

En cuisine, Y____ et D_____, nos hôtes, préparaient des sushis et toutes sortes de petits amuse-gueules. Il paraît que D_____ est un grand chef de cuisine à San Francisco.

Nous sommes rentrés bourrés et heureux, pour le deuxième soir consécutif.

Parfois, je suis jalouse…

En ce moment, mon chéri travaille sur un nouveau film avec Y_____, une fille de son école. Elle a écrit le script. Il n’arrête pas de me dire combien elle a du talent. Il me parle aussi d’une autre fille de son école, A__, une franco-Japonaise qui est « very pretty » et qu’il veut mettre dans un film. Elle est aussi chanteuse, assez connue à Tokyo, et il veut la faire parler et chanter dans son film car elle a une voix intéressante.

Je suis un peu jalouse.



naturolife |
greengreen |
sans détour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'Antre du Docteur Faust
| nous...
| kryslaro