Archives pour la catégorie Des Photos

Mission Rock

Hier soir, R_____ et M____ sont venus nous rendre visite de Los Angeles. Ce sont des amis que K______ a rencontré pendant ses études de cinéma. Nous avons acheté deux bouteilles de vin et je me suis assise avec eux, à les regarder échanger des souvenirs, se raconter leurs vies et leurs projets.

Puis sans trop savoir comment, nous avons atterri dans une sorte de rave party dans le quartier Bayview Hunters Point, organisée par Luke – un gars tout bizarre avec des dreadlocks blondes qui vit dans une salle de cinéma. Il a loué un club au bord de l’eau, Mission Rock, et l’a complètement transformé.

sfmissionrock.jpg
Mission Rock, avant l’invasion.

J_____ nous a rejoint avec son ami John. À l’entrée, des gardes nous ont fouillé pour s’assurer que nous n’avions pas d’armes ou de drogue. Mais J_____ m’a expliqué que c’était des conneries. « Le dealer est à l’intérieur, et il a l’exclusivité. »
Le prix d’entrée était 20$, mais on pouvait entrer gratuitement si l’on venait avec un instrument de musique…. ou un arbre. M____ a cueilli une énorme branche en chemin vers le club, et nous sommes entrés sans payer. John avait des baguettes de batterie.

missionrock2.jpg

missionrock1.jpg

Sur la terrasse faisant face à la baie, Luke avait installé trois tipis. Des musiciens jouaient à l’intérieur du plus grand. Sur la tenture d’un second tipi, un projecteur diffusait l’image d’un feu de bois. Des ravers complètement shootés en approchaient leurs mains pour s’y réchauffer, pendant que d’autrent dansaient aux rythmes émanant du tipi central.

missionrock4.jpg

À l’intérieur du club, une soirée techno trash battait son plein ; mégots, capsules de bière et autres morceaux de tissus sales jonchant le sol. Des visages sombres, des masques menaçants. Nous nous sommes échappés à l’étage par le grand escalier. Là, c’était une autre ambiance, plus sympa, avec des ultraviolets des des lumières bleues et vertes. Lorsque nous sommes arrivés, le DJ jouait un garage remix de Ain’t No Sunshine When She’s Gone qui m’a beaucoup plu.

Je n’aurais jamais dû venir avec mes ballerines, ma petite robe noire et mon trench Ben Sherman. Les filles se promenaient nues ou avec des branchages et des peintures de guerre. Tatouages partout. Certaines d’entre-elles, plus vêtues, ressemblaient à des Ewoks avec leurs bottes et leur bonnets de laine. Des types peignaient une toile gigantesque avec des couleurs phosphorescentes dans l’obscurité du club, tout en dansant comme je n’ai jamais vu personne danser. Un gars avec une longue queue de raton-laveur sirotait une boisson étrange en parlant à une jeune fille dodue à la poitrine emprisonnée dans des lacets de cuir.

missionrock3.jpg
missionrock5.jpg

K_____ m’a demandé si je voulais danser mais j’ai décliné car j’avais un peu peur de cette foule. Alors nous nous sommes assis sur la terrasse de l’étage, au milieu de dizaines de personnes en train de se peloter et de boire et fumer. Il faisait exceptionnellement doux cette nuit. K______ a trouvé une boîte de maquillage et nous nous sommes dessinés des peintures de guerre. Deux marques sous les yeux pour moi, deux sur le front pour lui. Puis un gars nous a jeté une poignée de paillettes dessus et nous avons étincelé toute la soirée. La bière de K______ était foutue.
De retour à l’intérieur, M____ a découvert une boite contenant plein de petites baguettes en plastique. « Lorsque tu les plies, elles se mettent à briller dans le noir. » Nous voilà en train d’agiter nos baguettes fluorescentes comme des enfants, révélant de jolis dégradés de bleu, violet, rose, et vert. J’ai vu un gars assis sur un sofa ; son tee-shirt avait un écran à senseurs et s’éclairait de barres vertes et oranges au rythme des beats de la musique. On aurait dit une vieille chaîne hi-fi.

À une heure du matin, J_____ et John ont voulu rentrer car toute cette folie ne les amusait plus. Nous avons couru dans la nuit, dans le quartier désaffecté, pour attraper le bus 22.
Le bus du retour à la civilisation.

Ce matin, il y avait encore des paillettes dans notre lit.

Photos: C______ K______.

J’ai trouvé du travail !

Lasse d’écrire de longues lettres de motivation que personne ne lit et auxquelles personne ne répond, j’ai tenté une nouvelle approche : le style rien-à-foutre. Voilà mot pour mot l’email que j’ai envoyé pour un poste de marketing manager :

Good Morning,
Have you found a Marketing Manager yet?
Please take a look at my resume, I am quite interested in the position.
I have an MBA and marketing & PR experience. I am also a good writer.
Best Regards.

Réponse immédiate (When are you available to chat?), longue discussion téléphonique le soir-même, entretien d’embauche le jour d’après.

Et voilà (talaa!!) je commence à travailler la semaine prochaine !

Il s’agit un poste contractuel pour une compagnie de Video Tracking dans le quartier SoMa (South of Market). Je travaillerai avec cette compagnie le mardi et vendredi, pour 1200$/mois. À première vue, ça m’a semblé être beaucoup d’argent, puis en faisant le calcul, je me suis rendue compte que ça faisait tout juste 20$ de l’heure… dont il faut déduire environ 15% de taxes, ou davantage. Je ne m’y connais guère en taxes.
Toujours est-il que je suis ravie d’avoir obtenu ce job.
Et puis les locaux sont magnifiques ! Voici deux photos représentatives du quartier SoMa :

yerbabuenamariott.jpg

bacar.jpg

Il y a quelques années, SoMA était un quartier insalubre, mais de nombreuses compagnies s’y sont installées récemment, et c’est désormais un vrai quartier d’affaires, avec un cachet particulier. Vieux immeubles de briques aux accents modernes, espaces verts, cafés et restaurants branchés, night-clubs
Et c’est à 20 minutes de chez moi.

J’ai hâte de commencer !

T’as vu cette carte graphique ?

Ça y est, K______ a un ordinateur pour éditer ses films. Hier, D__ est venu nous aider à assembler les pièces. Ils ont passé la soirée à visser, tenailler, coller, désassembler, ré-assembler des trucs auxquels je ne comprends rien.
D__ dit qu’avant, les mecs passaient du temps autour de leur voiture. Aujourd’hui c’est la puissance de l’ordinateur qui fait l’homme.

« T’as vu cette carte graphique ? » il me lance. « Ben non, tu peux pas savoir, t’y connais rien. La plupart des cartes graphiques font pas la moitié de sa taille. C’est un monstre, elle est super-puissante ! »

D__ a l’air d’aller mieux. Il prend moins d’oxycodone, mais il en prend toujours. Je l’ai vu avaler un cachet avant de construire l’ordinateur. Il a dit qu’il ne fallait pas que ses mains tremblent car certains petits composants sont fragiles.

dsc00251.jpg

Mon chéri à gauche, D__ à droite.

La fille aux cheveux courts

Je me suis fait couper les cheveux très très court aujourd’hui, sur un coup de tête. On dirait que je ne suis plus la même personne. J’avais un peu peur que ça ne m’aille pas du tout mais c’est très joli je crois. Maintenant je peux sortir mes grosses boucles d’oreilles et mon rouge-à-lèvres. Ou pas.

0.jpg
Le modèle que j’ai montré à la coiffeuse… (elle est trop belle).

Vite fait…

Bon alors… Je me suis fabriqué un coussin pieuvre pour 20$ au lieu d’acheter l’original. Je n’ai pas trouvé le lin que je voulais dans la couleur que je voulais, et j’ai dû improviser le motif au marqueur car il y a trop de petits motifs pour faire un pochoir ou le peindre. Aussi, je n’ai pas de machine à coudre donc j’ai passé 2 heures à loucher sur mon aiguille.

Résultat :
1. le remplissage en noir n’est pas uniforme,
2. le motif est trop grand,
3. le coussin est trop grand.

Mais :
1. je me suis beaucoup amusée,
2. ça m’a passé l’envie d’acheter l’original,
3. K______ me regarde avec respect parce je sais dessiner et je devrais m’occuper de l’art direction de son prochain film.
4. ma maman chérie qui habite loin est fière parce que j’ai fait des économies.

Des photos plus bas :
Poursuivre la lecture ‘Vite fait…’

Promenade sur la Marina

Il faisait si beau cet après-midi que K______ et moi sommes allés nous promener sur la Marina, au nord de la ville. La Marina est le quartier le plus riche et snob de San Francisco. C’est là que vivent et s’affichent les blonds Californiens, avec leurs sacs Vuitton pour les dames et leurs polos Ralph Lauren pour les hommes. C’est le coin le plus Los Angeles de San Francisco. On y admire une succession de maisons d’architectes, certaines avec des murs de verre, des cerf-volants dans le ciel, et le Golden Gate Bridge à l’horizon.

À l’extrémité de la Marina, après le Yacht-club, un petit bras de terre s’étire et s’enroule sur la mer, nous conduit au Wave Organ. Le Wave Organ (l’orgue à vagues) est une des merveilles inconnues de San Francisco. Il s’agit d’une sorte d’amphithéâtre marin duquel surgissent de grands tubes de béton, comme des olifants, qui font écho au son des vagues.

marina2.jpg
Poursuivre la lecture ‘Promenade sur la Marina’

Sur le chemin du travail

shotwell.jpg Poursuivre la lecture ‘Sur le chemin du travail’

Happy Hours

Happy Hours à Palomino sur l’embarcadère, avec mes amis et collègues de Maîtrise. La terrasse offre une jolie vue de nuit sur le Bay Bridge enguirlandé.

Cranberry Mojito : 4$
Cabernet sauvignon : 4$
Pizza : 5$

Beaucoup d’alcool et de ragots, d’éclats de rires.
Quelques cigarettes, deux prénoms oubliés.
Plusieurs cas de driving under the influence.

dsc00079.jpg

Quelques Photos

Voici quelques photos, maintenant que nous sommes bien installés.

Notre salon :

livingroom3.jpg
livingroom2.jpg
livingroom31.jpg
Sur cette photo on aperçoit notre chambre. La porte à gauche est notre porte d’entrée. La télé fait face au sofa.

Notre cuisine :

cuisine.jpg
cuisine2.jpg

Avec l’horrible carrelage dont je vous ai parlé. Les tabourets sont des tabourets Ikea que je me suis amusée à peindre.

Notre minuscule salle-de-bain :

bathroom.jpg
Si petite qu’il est impossible d’y prendre des photos. La douche est off-screen à gauche.

Et la chambre :

chambre.jpg

Mon dernier projet est d’en repeindre les murs pour lui donner plus de caractère. Je pense à repeindre tout en blanc, sauf un mur et l’intérieur du placard, en un gris tirant vers le mauve foncé. Ça ira bien avec mon immense photo du sol lunaire.

Voilà ! Si vous avez des idées ou des conseils déco, n’hésitez pas à partager.

Atelier de Peinture

Il y a quelques jours, j’ai commencé à rechercher les couleurs que j’allais utiliser pour peindre la petite étagère de bois de ma chambre. La couleur naturelle du bois donne un style trop nu, presque vide à la chambre.

etagereavant.jpg
(Photo floue prise avec mon nouveau téléphone… avant de remarquer que j’avais oublié d’enlever le film protecteur sur la lentille)

Je suis allée dans un magasin de peinture et j’ai ramené des centaines d’échantillons de couleurs que j’ai étalés en arc-en-ciel autour de moi. Mon idée de départ était de faire des rayures blanc-crème et rouge, mais cela fait un peu trop cuisine. J’ai alors pensé à des rayures vert-claires et couleur aubergine. Ou mauve et marron-gris, mais ça, ça faisait trop chambre d’enfant.
K______ est rentré du travail, encore un peu malade, et je lui ai demandé son avis. Il n’aimait pas les couleurs. Ah. Aurais-je mauvais goût? Il m’a dit qu’il trouvait le rouge trop agressif pour une chambre, le vert pareil, le mauve pareil, et m’a montré deux beiges clairs. Je lui ai dit que ça n’irait pas avec le parquet parce qu’il est clair lui aussi. « Il faut des couleurs qui tranchent ! Sinon la pièce sera triste. » Le lendemain soir, je ne m’étais toujours pas décidée.
J’ai demandé à K______ pourquoi il n’aimait pas vert et aubergine, car après tout, ce n’est qu’un petit meuble, et ce n’est pas grave s’il a des couleurs vives.
Et là K______ m’a demandé: « Quel meuble? Je croyais que tu voulais repeindre les murs? » Ah ! Je l’ai serré dans mes bras, prise de fou-rire. « Mon chéri, tu croyais que j’allais peindre les murs vert-fluo et tu n’osais rien dire? »
Note à moi-même : ne jamais demander son avis à un homme qui rentre du travail car il n’écoute pas.

K______ a fini par me dire que si c’était pour le petit meuble, il aimait mes couples de couleurs, surtout celui-là et celui-ci.
Sauf que maintenant, c’est moi qui avais un doute. Et si on se lassait trop rapidement des couleurs vives?

J’ai trouvé un site Internet de décoration génial, Benita-Loca, et son blog décoration. Cela m’a donné plein d’idées de projets futurs (pochoirs, tapisseries, etc.), mais ne m’a guère aidé dans le choix des couleurs.

Après moult pérégrinations intellectuelles, j’ai finalement opté pour des couleurs neutres. J’ai peint mon meuble gris foncé avec des carreaux noirs sur le dessus, et le fond des étagères bleu ciel. Le blog m’a beaucoup aidé pour les techniques, et je me suis vraiment amusée à peindre. Je suis assez contente du résultat pour une première fois.

meublepeint.jpg

meublepeint2.jpg

J’ai aussi trouvé une vieille chaise toute abîmée dans une rue de mon quartier. J’ai envie de la retaper, de la poncer, la repeindre, et choisir un nouveau tissu pour le coussin. Vu que je n’ai jamais eu de réponse pour la bergère qui me plaisait tant…

12


naturolife |
greengreen |
sans détour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'Antre du Docteur Faust
| nous...
| kryslaro